France trotting

24 février 2018

Géométrie nancéenne

Bienvenue à Nancy, l'une des deux capitales de Lorraine (affirmation risquée mais assumée ^^). Alors que son incontournable rivale Metz est tout en architecture allemande et en pierre rose, Nancy rest une ville à la française avec ses avenues droites et sa pierre blanche. Le point d'orgue de cet héritage est la place Stanislas, une sorte de mini-Versailles incarné dans un espace public. 

20180223_124405

C'est une vraie curiosité : il est rare que le monument phare d'une ville soit une place (le mot Stanislas revient dans nombre de commerces ou spécialités locales). Il me semble qu'il est aussi rare qu'une place soit connue pour son architecture plutôt que pour, par exemple, son histoire. Elle n'est pas particulièrement grande, ni spectaculaire et l'ensemble est assez froid - comme souvent avec l'architecture française classique, amatrice de lignes droites et de symétrie. Mais on ne peut pas lui enlever son côté hors du temps : c'est une vraie bulle dans l'espace urbain, avec ses portails d'entrée dorés et et son mobilier ouvragé. L'ensemble est très photogénique...

20180223_124445

20180223_124504

Posté par Francetrotter à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 février 2018

Incontournable neige à Paris

A chaque tempête de neige en Ile-de-France, c'est le même schéma. Omniprésence télévisuelle, files de voitures abandonnées le long des routes, réseaux sociaux saturés de photos de balcons ou jardins sous une quantité de givre qui fait rire tous les montagnards (et je ne parle pas des cousins canadiens)...

20180208_090053

20180208_091545

20180208_091408

Car oui ! C'est un mélange explosif de rareté (la dernière grosse chute doit remonter à 5 ans), de citadins désobéissants (ils savent que les routes seront difficilement pratiquables le soir et pourtant ils vont travailler) et d'absence d'équipement (et malgré tout je remercie ma ville ne ne pas avoir financé de chasse-neige avec mes impôts pour qu'ils servent deux fois par décennie), le tout appliqué à la région la plus densément peuplée de France, qui créé finalement des moments dont on aime se souvenir. Du moins pour ceux qui ont la chance de pouvoir rester au chaud et que notre maison n'a pas pris l'eau avec la crue récente de la Seine. Cet hiver cumule les aléas...

Posté par Francetrotter à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2018

Chandeleur, crêpes et bretonneries

En France, les fêtes sont souvent de bons prétextes pour manger : c'est la réflexion que je me faisais le weekend dernier, en pleine séance de cuisson de crêpes pour la Chandeleur. Mais au fait, pourquoi des crêpes début février ? Je ne m'étais jamais posé la question, cette occasion annuelle de me baffrer de Nutella étant suffisamment satisfaisante pour ne pas éveiller ma curiosité. Les crêpes sont bien une spécialité bretonne, non ? Pourquoi en mange-t-on partout en France à la Chandeleur ?

P1150113

Je me suis lancée dans une recherche sans réponse satisfaisante : il y eut un rite païen pour célébrer le retour des jours qui s'allongent, fêter la sortie d'hibernation des ours ou des marmottes (si si !) ou encore amener une bonne année de récoltes en utilisant le reste de farine de l'année d'avant. Puis une récupération chrétienne (40 jours après Noël, la présentation de Jésus au temple). Certes, mais pourquoi des crêpes ? Un pape en aurait offert au peuple à Rome à cette occasion (ah bon, on en mangeait en Italie ?). Autre explication, les crêpes symbolisent le soleil qui revient (elles sont rondes et jaunes, et hop ! Une ressemblance...). 

Mais alors, la Bretagne dans tout ça ? Apparemment on mangeait une version archaique des crêpes dans un passé lointain, alors que le pain était trop compliqué à obtenir. La Bretagne a simplement été à l'avant-garde du mouvement car on y cultivait beaucoup de sarrazin. 

...

Je ne sais pas vous, mais je trouve tout ça très nébuleux. Et je suis déçue qu'il n'y ait pas un mouvement économique ou un complot politique derrière les crêpes : un peu comme le mojito avec Havana Club ou le spritz avec Aperol, je voyais bien une guilde des crêpiers bretons placer leur produit phare dans une fête du calendrier lithurgique pour le faire passer à la postérité pour les siècles des siècles !

Posté par Francetrotter à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2018

Pendulaire d'hiver

Quoi de neuf dans ma routine francilienne ? C'est une saison traditionnellement rude, avec son lot de problèmes de transports qui vient s'ajouter au mauvais temps. Il faut dire que j'emprunte toujours une ligne réputée comme l'une des plus fréquentées d'Europe et il en faut peu pour provoquer des retards en cascade.

Petit plus, les nouveaux horaires appliqués depuis début 2018 ont été définis au détriment de ma gare, qui n'est maintenant plus desservie par tous les trains du soir. Voilà qui ne m'arrange pas du tout, maintenant qu'une nounou m'attend à heure fixe ! Ironie du sort, mon train du soir, qui s'appelait jusqu'ici QBIK (très poétique) est rebaptisé... QPID, alors que celui qui ne s'arrête pas chez moi porte le nom bien plus dynamique de QWAD. Poésie urbaine.

20180117_192947

Posté par Francetrotter à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2018

Comme un palmier au Havre en hiver

Je m'imaginais le Havre gris (héhé), mais le jour de ma première visite depuis looongtemps j'ai eu droit à temps franchement correct. Il y avait même des palmiers tiens, mais en plein hiver, en Normandie... Bref.

20180117_150934

20180117_150924

Posté par Francetrotter à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 janvier 2018

BTP marseillais (à la fleur d'oranger)

Vous allez dire que je ne fais que manger en ce moment. Et ce n'est pas faux, vu que je compense l'absence de sorties en voyageant avec les papilles. Dernier essai en date, pour écluser un vieux flacon d'eau de fleur d'oranger : des navettes provençales.

P1140954

Voilà à quoi ressemble un atelier cuisine chez moi : 100% huile de coude, 0% normes d'hygiènes adéquates ^^'

La recette est super simple (je l'ai piquée ici) : la preuve, la débutante en cuisine que je suis l'a faite en un tournemain. Pour faire ces petits gâteaux aux parfums du Sud, il faut faire une pâte à biscuits avec huile d'olive, un peu de zest d'orange et bien sûr de l'eau de fleur d'oranger. S'en suit un atelier modelage plutôt long, puisque la forme de la navette n'est hélas pas intuitive et qu'en plus il faut en faire un paquet, mais qui donne la jouissive impression de faire de la sculpture (oserais-je dire de la maçonnerie ?). S'en suit une cuisson rapide au four et hop ! Vous obtenez une jolie assiette garnie...

P1140953

P1140981

Et le droit d'aller chez le dentiste vous faire réparer une dent, car ces gâteaux sont vraiment denses (et secs) ! Mais on y retrouve le bon parfum du Sud et c'est tout ce qui compte en plein coeur de l'hiver. La prochaine fois je penserai à prévoir le thé pour les tremper ou à les faire deux fois plus petits, histoire de soulager nos mâchoires !

P1140986

Posté par Francetrotter à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2018

Succulente dent du chat !

Attention : sujet gastronomie régionale, mention fromage qui pue. L'avant-pays savoyard n'a pas beaucoup de spécialités propres (à part le Saint-Genix déjà abordé ici), mais il y en a une que je voulais aborder depuis un moment. Heureusement, les congés de Noël en famille m'ont donné l'occasion tant attendue de préparer un petit reportage sur le sujet !

P1140881

Tout se passe à la coopérative laitière de Yenne, petite bourgade paisible située au pied de la montagne de l'Epine et pas très loin de la Dent du Chat, dont la silhouette est bien reconnaissable (et surtout connue depuis l'autre côté de la montagne, à Aix-les-Bains). Ici on peut acheter le fromage humblement baptisé d'après ce célèbre pic... Et s'en régaler sans modération, car il s'agit d'une alternative peu connue, et peu coûteuse, au beaufort. On y produit aussi d'autres spécialités comme du fromage à raclette, de la tomme et la très odorante tomme au marc (narines sensibles s'abstenir : ce n'est pas pour rien qu'elle est vendue emballée dans du film plastique, cf. photo du dessus). 

P1140863

P1140865

Il suffit de visiter la coopérative pour se rendre compte que le succès est là : en fin de matinée la queue s'étend jusqu'à l'entrée de la boutique, pourtant plutôt grande. Il y a même un distributeur automatique de fromages à la sortie pour ceux qui auraient raté les heures d'ouverture... Enfin, j'ai découvert sur place que la Dent du Chat s'inscrit dans un circuit des fromages de Savoie qui comprend entre autres l'Abondance, le Beaufort et le Reblochon. Voilà qui donne bien envie d'organiser une tournée découverte !

P1140874

P1140869

Posté par Francetrotter à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2018

Avis de tempête

C'est sûr, l'hiver est agité par chez nous. Le passage de la tempête Eleanor est le dernier épisode de la saga saisonnière, et il coïncidait avec mon retour au travail. Ce temps agité reflète à merveille ma nouvelle vie de travailleur pendulaire + parent, où la routine RER-boulot-dodo devient une course de fond ! 

20180103_082121

20180104_135439

Posté par Francetrotter à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2017

Journée enneigée en Haute-Savoie

Quoi de neuf, docteur ? Nous passons les fêtes en famille dans les Alpes, entre Isère et Haute-Savoie. J'ai notamment pu profiter d'un 25 décembre enneigé du côté de Passy (Haute-Savoie), et même si ce n'étaient que les restes d'une chute datant du milieu de semaine, cette sortie dépaysante avec coucher de soleil sur les cimes des Fiz était la bienvenue après quelques mois dans la boue francilienne ! 

P1140793

P1140808

P1140813

Posté par Francetrotter à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2017

La France selon Antoine

Je n'ai plus tellement d'occasions de sortir, mais je regarde encore la télé. Et j'ai découvert cette semaine une nouvelle émission sur la France qui porte un regard très intéressant sur ses régions. Il fallait que j'en parle ici ! Ca se passe sur Canal + : je me rends compte que je parle surtout de cette chaine ici, pas parce que je la préfère fondamentalement mais parce qu'elle diffuse de temps en temps des émissions et documentaires de voyage originaux qui collent bien avec le thème de ce blog.

Il s'agit d'un tour de France région par région, un peu comme le font les plus classiques JT de 13H sur TF1 et Des Racines et des Ailes sur la 2... Mais avec un regard plus original. C'est Antoine de Caunes qui anime ce voyage : on aime ou on n'aime pas son style, mais ce qu'il présente correspond à ce que j'aime dans la France : des lieux de tournage, des villages avec des noms bizarres, des traditions loufoques et des artistes décalés. Le tout enrobé d'une bonne dose de clichés assumés. De Caunes avait déjà animé des portraits de villes comme Los Angeles ou Tokyo, et si lui ne s'offre plus de voyages exotiques je trouve que le report du concept en France lui réussit encore mieux.

La première Gaule d'Antoine (si si, c'est bien le nom de l'émission) a été diffusée cette semaine et parle de la Nouvelle Aquitaine. Le surf basque, la BD d'Angoulême et le vin y passent, mais il y est aussi question de miss, d'un marathon-beuverie et... De Jean Lasalle. Mieux encore, la prochaine émission se consacrera aux Hauts de France. Voilà qui donne envie de ressortir prendre l'air !

Posté par Francetrotter à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :