Qui dit tour dans la vallée haut-savoyarde d'enfance dit reliques du passé, anciennes institutions, moments nostalgie. Cette-fois ci c'était au parc thermal de Saint-Gervais. Visualisez un parc encaissé à la sortie d'une ravine que le soleil ne touche qu'une petite partie de la journée et où l'air est contamment refroidi par le Bon Nant (le torrent local)...

P1100891

Pourquoi un parc à cet endroit ? A cause des thermes qui attiraient au 19e siècle des touristes de France et d'ailleurs. Les thermes fonctionnent encore aujourd'hui mais au ralenti, et ce sont surtout les loisirs de plein air qui font vivre le parc. Aux sentiers de randonnée, terrains de sport et espaces de jeu qui existaient déjà quand j'étais petite s'est ajouté un parcours dans les arbres avec tyroliennes et tout le toutim. 

P1100919

P1100895

P1100903

Parmi les sentiers de base, celui qui remonte dans les gorges du Bon Nant jusqu'à ces belles cascades...

Pourtant, derrière le calme de la base de loisirs se cache un risque terrifiant : celui d'une rupture de la poche d'eau du glacier de Tête-Rousse, en suspens quelques milliers de mètres plus haut. La dernière occurrence a surpris à la fin du XIXe siècle les résidents des thermes et les habitants du hameau du Fayet, tuant environ 200 personnes en une nuit. J'ai découvert récemment que les gros rochers sur lesquels j'aimais monter avec mes frères et soeurs sont en fait des restes de cette catastrophe ! Aujourd'hui le risque demeure mais il est étroitement surveillé et des systèmes d'alerte ont été mis en place, pour que habitants de la vallée et touristes puissent profiter du parc en toute tranquillité.

P1100914

Le fameux rocher du cerf attire toujours autant les enfants !