Voilà longtemps qu'on programmait cette visite, dans l'attente d'un jour de pluie et de rien de mieux à faire. Et voilà, le jour est venu, pas en hiver comme on le projetait mais en plein été, au profit d'une semaine froide et pluvieuse comme l'Ile-de-France en réserve parfois. Direction le musée de la Grande Guerre, inauguré récemment (2011) dans la périphérie de Meaux !

P1140059

A Histoire déprimante, architecture déprimante (mais impressionnante)

Notre tour de France des lieux de mémoire guerriers commence à se compléter mine de rien, et vu l'ancienneté des événements et les souvenirs que j'avais de notre visite de la forêt de Verdun, je m'attendais honnêtement à un message très pacifiste relatant platement les horreurs d'une guerre sans fin, avec un axe particulier sur la bataille de la Marne qui s'est déroulée dans le coin.

P1140069

P1140070

Erreur ! Cela ne veut pas dire que la visite fut décevante, au contraire. Après avoir visité des lieux de mémoire pacifistes comme Verdun donc, mais aussi Hiroshima, et d'autres très patriotes pour ne pas dire guerriers comme les plages du débarquement ou Pearl Harbor, j'ai découvert qu'il existait un troisième type de lieu de mémoire : le cours d'histoire illustré, ou la monographie.

P1140072 P1140071

Et à ce niveau, le musée de la Grande Guerre excelle : bonne remise en contexte et rappel du mouvement des lignes de front, pourquoi du comment des tranchées... Jusqu'à l'armistice et tous les conflits qu'il a lui-même engendrés. Au-delà, la muséographie du lieu est remarquable et il y a des niveaux de lecture pour tous, férus d'histoire ou simples curieux, adultes ou enfants : sans avoir à tout lire (il n'y a pas de parcours imposé mis à part l'introduction et la conclusion) on peut zapper le déroulement technique des événements et décider de s'extasier devant les engins de guerre rassemblés, la reconstitution d'une tranchée, les collections d'armes ou les objets du quotidien des soldats. Au final, même sans être passionné il y a de quoi passer pas loin de 2 heures sur place.

P1140080

P1140077

Masque à gaz pour cheval : quand la tradition et la modernité se rencontrèrent...

La monographie est poussée jusqu'au bout : l'exposition concerne autant le camp allemand que français et leurs alliés respectifs, avec notamment une zone d'introduction très bien faite où les objets patriotes des deux camps sont exposés face à face, pour expliquer la mentalité guerrière de l'époque (le pacifisme n'existait pas encore !).

P1140067

Difficile de croire que tout ça a un siècle, tant c'est passé de date chez nous et d'actualité chez certains pays du Monde...

Bref, loin d'être déprimant et à défaut de privilégier le choc du témoignage, ce musée est un bon plan du weekend pour un francilien seul, en couple et même (en fait surtout) en famille pour tout savoir sur cette période de notre histoire qui fit basculer le Monde dans l'ère (toujours d'actualité) de la tuerie de masse.