Attention : sujet gastronomie régionale, mention fromage qui pue. L'avant-pays savoyard n'a pas beaucoup de spécialités propres (à part le Saint-Genix déjà abordé ici), mais il y en a une que je voulais aborder depuis un moment. Heureusement, les congés de Noël en famille m'ont donné l'occasion tant attendue de préparer un petit reportage sur le sujet !

P1140881

Tout se passe à la coopérative laitière de Yenne, petite bourgade paisible située au pied de la montagne de l'Epine et pas très loin de la Dent du Chat, dont la silhouette est bien reconnaissable (et surtout connue depuis l'autre côté de la montagne, à Aix-les-Bains). Ici on peut acheter le fromage humblement baptisé d'après ce célèbre pic... Et s'en régaler sans modération, car il s'agit d'une alternative peu connue, et peu coûteuse, au beaufort. On y produit aussi d'autres spécialités comme du fromage à raclette, de la tomme et la très odorante tomme au marc (narines sensibles s'abstenir : ce n'est pas pour rien qu'elle est vendue emballée dans du film plastique, cf. photo du dessus). 

P1140863

P1140865

Il suffit de visiter la coopérative pour se rendre compte que le succès est là : en fin de matinée la queue s'étend jusqu'à l'entrée de la boutique, pourtant plutôt grande. Il y a même un distributeur automatique de fromages à la sortie pour ceux qui auraient raté les heures d'ouverture... Enfin, j'ai découvert sur place que la Dent du Chat s'inscrit dans un circuit des fromages de Savoie qui comprend entre autres l'Abondance, le Beaufort et le Reblochon. Voilà qui donne bien envie d'organiser une tournée découverte !

P1140874

P1140869