RER, boulot, dodo. Voilà qui résume plutôt bien mon quotidien en ce moment, dans l'attente (la très forte attente !) des vacances. Heureusement ce quotidien rythmé par les transports en commun garde des petites surprises, plus ou moins agréables mais qui ont le mérite de me préserver de la routine.

Dans la famille désagréable, il y a le manspreading : vous savez, ces hommes qui s'assoient en écartant les jambes, empiétant sur votre espace lui-même déjà limité à la base ? J'adore cette notion, même si je trouve qu'il n'est pas réservé aux hommes de s'étaler (la femme a tendance à aimer croiser les jambes et peu importe si elles débordent chez le voisin !). Voilà un cas quelque peu extrême observé un matin sur la ligne 4 du métro...

20180307_071809

Dans la famille drôle, je demande le RER A et ses noms de trains toujours plus inspirés (après QPID, voici QIKI !). Ces nouveaux noms confirment mes soupçons : ce n'est pas un hasard, il y a bien une équipe qui s'amuse là derrière. En revanche, la belle fôte d'ortografe de la photo suivante n'était sûrement pas voulue... 

20180216_165409

20180321_180137