Cette année les vacances ont commencé avec une pause sur la route, plus précisément dans le Cantal, pour assister à une fête de (belle) famille. Les hébergements n'étant pas très nombreux au coeur de la Diagonale du Vide, nous avons opté pour ce qui fut une excellente surprise : un château à la frontière Nord de la Lozère.

20180811_093447

20180811_102404

Bien que datant du XIXe siècle, le Château d'Orfeuillette dispose de suffisamment d'artifices pour donner l'illusion d'être plus ancien : tourelles, toits pointus, vieilles pierres et un beau parc ombragé qui invite à la détente. La décoration, pourtant très moderne dans l'esprit, ajoute au standing du lieu. Cerise sur le gâteau, les prix sont très accessibles si on se contente de réserver une chambre standard (comptez une centaine d'euros la nuit. Si vous avez envie de vivre l'expérience jusqu'au bout, j'ai cru comprendre qu'il y avait aussi des suites avec jacuzzi mais les tarifs sont logiquement plus élevés). Quat aux enfants, ils sont les bienvenus et nous n'avons pas eu de mal à avoir un lit parapluie dans notre chambre. Plus coûteux mais dans le prolongement de l'expérience, le petit déjeuner est 100% local et en partie bio : il fut également une bonne surprise.

20180811_101148 20180811_101834

20180811_114614

En bref, c'est ce que j'appelle un bon plan : à mi-chemin de la route des vacances (pour peu que vous rouliez de Paris au Sud-Ouest par le Massif Central, comme nous l'avons fait), accessible mais dépaysant. Mention spéciale à la piscine (chauffée) d'où on entend les cloches des vaches qui broutent dans le champ voisin : une merveilleuse façon de débuter ses vacances.