J'ai hésité à parler ici de Ruynes-en-Margeride. Parce que lorsque je relate une visite ici, je m'efforce d'avoir quelque chose de spécifique à raconter, ce que soit une aventure, une réflexion particulière ou plus générale inspirée par le site...

20180811_170354

Ruynes en Margeride est un très joli village du Cantal : toits de lauze, fontaines fleuries, et même une tour, dernier vestige d'un château fort... Mais pas joli au point d'être l'un des plus beaux villages de France. Il est tranquille et perdu dans le centre du pays (le Sud du Nord ou le Nord du Sud, on ne saurait dire) mais pas au point de devenir le symbole du coin à refaiseurs de Monde comme le Larzac tout proche. On s'y serait bien vus jouer les touristes un été dans une maisonnette avec vue sur les champs, si seulement il y avait plus de choses à voir dans le coin (il y a certes un haut lieu de la résistance et un certain viaduc sur lequel je reviendrai, mais ça ne fait pas le poids par rapport au Périgord voisin).

20180811_170116

20180811_170934

20180811_173538 20180811_174353

En bref, j'ai trouvé dans Ruynes l'anti-sujet pour ce blog, ce qui est cruel car j'ai paradoxalement beaucoup apprécié ma visite et je ne doute pas que les habitants sont attachés au lieu. Même sa page Wikipedia est relativement peu documentée (elle m'apprend que le nombre d'habitants est le même qu'au XVIIIe siècle à 13 près : sans histoires jusque dans sa démographie). Heureusement, il me reste quelques photos sympas et un toponyme plutôt amusant dans le contexte du Cantal perdu !

20180811_174721