On profite de l'été indien pour faire nos dernières promenades de la saison. Le weekend dernier, nous avons bravé le RER et le métro avec poussette (qui l'eut cru ? Ce n'est pas commode du tout !) pour nous rendre dans LE lieu de sortie familial des parisiens : le Jardin d'Acclimatation.

20181021_142635

Ma première et unique visite (jusque là) datait d'il y a une dizaine d'années. Je me souvenais d'un joli parc d'attractions très familial dans un cadre plutôt naturel (même s'il ne bat pas son concurrent vincennois côté nature), et c'est toujours le cas. Les grands classiques étaient toujours là : ferme et animaux à nourrir, toboggans et autres espaces de jeux, petit train et jardin coréen. La rénovation inaugurée tout récemment a même étendu la zone de manèges, toujours dans un esprit de fête foraine délicieusement rétro, avec un vernis steampunk des plus plaisants. Autre nouveauté, la fondation Louis Vuitton (je suis en forme avec les liens hypertextes !) qui projette son ombre imposante sur le jardin. En fait le principal changement ne venait pas de l'environnement mais de nous, qui sommes venus en famille. Avec un bébé on ne se promène plus de la même façon : finis les manèges à sensations, à nous le temps passé avec les animaux de la ferme et la promenade au rythme de la sieste !

20181021_143411

20181021_144707

Mais trève de comparaisons. Nous sommes venus cette fois car le Jardin proposait tout le weekend des animations sur le thème des masturis, ces fêtes traditionnelles japonaises qui avaient été l'un des souvenirs marquants de notre voyage nippon il y a quelques années (j'en parle notamment ici et ). La promesse était alléchante : exposition de palanquins, défilés et processions issus de quelques très célèbres festivals, village avec snacks typiques... Dans les faits, nous n'en avons pas vu grand chose ! Ce n'était pas une question de mauvais timing, mais un problème de monde. L'événement étant concentré sur 3 jours uniquement, en période de vacances scolaires, nous avons dû fendre la foule avec une poussette, ce qui n'était pas commode du tout. Du même coup, mes photos ne sont pas fantastiques. 

20181021_152605

20181021_152143

20181021_154218

Outre le char en début d'article, voici ce que j'ai photographié de plus exotique : l'arrière d'une procession, un furoshiki géant et des drapeaux-carpes Koï.

Au final, j'ai aimé revenir au Jardin d'Acclimatation pour profiter de son ambiance rétro et de ses attractions pour les enfants... Mais je me dis que nous en aurions d'autant plus profité en dehors de ce weekend Matsuri, avec un peu moins de monde.